Retour sur la shitstorm de Zerh et bye

J’en crois pas mes yeux. Je n’en. crois pas. mes yeux.

Depuis quelques jours déjà, Zerh subit une vague de harcèlement lancée par Juliette Porée et sa team. Pour ceux qui n’ont pas suivi l’affaire (chose impossible tellement c’est le foutoir), sachez que ca a commencé lorsque Zerh a partagé un article polémique sur la culture du call-out sur un groupe facebook. Il y avait un débat un peu houleux sur le groupe, mais c’est resté cantonné à un status FB.
Zerh en a parlé vite fait sur twitter, et débarque dans ses mentions Juliette, qui lui demande « sur quel groupe? ». Tweet auquel Zerh à répondu « Nan mais t’es sérieuse là? Tu me traite d’ex PUA depuis des mois et tu débarques comme une fleur dans mes mentions? Allez bye. »

Ayant vexé l’égo de JP, celle ci entrepris une énième shitstorm, qui dure depuis maintenant 4-5 jours?

Elles ont pris pour prétexte un article écrit par Zerh sur la responsabilité affective, article dans lequel il parle d’anarchie relationnelle, et omd c’est problématique parce quil dit qu’il n’y a pas de règles, alors que dans l’anarchie il y en a. Et olala quel connard de PUA problématique pervers narcissique manipulateur qui mérite de crever (oui Juliette a réellement souhaité qu’il creve.)… etc j’en passe.

J’ai parlé à Zerh ce soir là le suppliant de se préserver. Etant tous deux dépressifs en phase aigüe, on galère GRAVE en ce moment et ayant beaucoup d’empathie l’un pour l’autre quand l’un va mal ca fini vite en cercle vicieux. Moi avec mon stage qui me vampirise, lui avec divers problèmes qu’il traine depuis des mois (dont moi)… j’avais peur qu’une shitstorm ne le fasse sombrer encore plus dans la dépression, chose que j’aurais eu du mal à supporter.
Heureusement il a bloqué tout ce petit monde, et moi de même, du coup on avait des mentions safe.

Sauf qu’on va mal. Twitter étant décidément très anxiogène. J’ai désactivé mes comptes, mais ayant du mal à me préserver je me suis connectée ce midi pour voir une capture d’écran et une série de tweets de Juliette, absolument abjecte, citant Zerh hors contexte pour le faire passer pour une raclure sexiste et manipulatrice. Malheureusement ca a coincidé avec le jour ou j’ai décidé de me sevrer de mon antidépresseur, et une spirale d’émotions violentes m’ont poussé à tweeter sur le compte de ma Botte afin de demandé à Juliette et cie de fermer leurs grandes gueules.

J’ai vu dans les réactions: « chantage au suicide » « chouineries » « ca n’a honte de rien », alors que je supplie littéralement les gens de se calmer parce que je suis instable et que ca me provoque des réactions très difficiles. Le harcèlement a continué, et s’est amplifié. On a accusé Zerh de m’utiliser pour se défendre alors que j’étais à l’origine de mes tweets.
Merci hein bandes de féministes à la con, de penser que je ne suis pas maitresse de mes faits et gestes et que je suis manipulée par un mec.
Je sais que c’est un homme cis, mais croyez moi ils n’ont pas de super pouvoir de la teub pour manipuler leurs gos.
Et pourquoi j’écris tout ca? Déjà pour faire sortir et rationaliser ce qu’il se passe. Et aussi parce que je réalise que votre militantisme c’est du flan. Du flan. Vous n’etes pas des militants. Vous ne vous battez pas pour des belles causes. Vous vous battez corps et ames pour vos égos démesurés, au point de faire sérieusement du mal à des gens. DU MAL A DES GENS.
Vous êtes des mangemorts. Continuez de screener et de déformer les propos. Le jour ou vous aurez un mort sur la conscience vous l’aurez pas volé.
Maintenant je m’éloigne de mon téléphone et d’internet. Faudra attendre que je revienne sur twitter pour m’unfollow déso.

Publicités

4 commentaires sur “Retour sur la shitstorm de Zerh et bye

  1. Ces « militants » ne militent pas pour « la » cause, mais pour le pouvoir. Ils ne valent pas mieux que ceux qu’il combattent officiellement (puisqu’au final, ils combattent ceux qui osent leur faire de l’ombre). Bon retour dans la vraie vie loin du dogme « safe ».

    Aimé par 2 people

  2. Malheureusement elle n’en est pas à son coup d’essai et vous n’êtes pas les premiers à en faire les frais… Je l’ai vue plusieurs fois harceler des gens, éplucher leurs timelines, chercher leurs différents profils sur les réseaux sociaux, remonter dans leur passé etc…
    Cette personne est très agressive et violente, elle essaie de s’imposer par la terreur dans des espaces militants et se pose constamment en victime lorsqu’on le fait remarquer. Le fait qu’elle manipule son entourage pour qu’il prenne sa défense n’arrange pas vraiment les choses. Son compte twitter a d’ailleurs été suspendu suite à de multiples signalements, mais cela ne l’a pas empêchée d’en créer une multitude d’autres pour continuer à harceler lorsqu’on la bloque.
    Je vous conseille de rester en retrait, de ne pas interagir avec ses comptes, et de signaler ses messages haineux à twitter qui les supprime en général assez rapidement.
    La nommer dans cet article est très courageux, j’espère qu’il n’y aura pas trop de conséquences pour vous et que cela pourra aider d’autres personnes vivant une expérience similaire.
    Soyez forts, le temps de prendre un peu de recul, elle aura déjà changé de cible.

    Aimé par 2 people

  3. Je souhaitais te faire part de mon soutien pour ce que tu as subi. je suis 100% d’accord avec toi. je suis désolé’e de ne pas povuoir partager tous tes tweets avec lesquels je suis d’accord, mais ces derniers evenements m’ont beaucoup affecté’e. Et j’ai vraiment peur. Je comprends pas comment on en est arrivé là. Comment on est passé d’une masse de gens qui voulaient progresser ensemble à une espèce de meute, déformée par la haine au point de ne plus avoir aucune forme de discernement. Je suis désolé’e de pas être venu’e t’apporter mon soutien plus tôt. Vraiment. je t’envoie des bisous.

    Aimé par 1 personne

  4. Je ne connais pas le contexte, je ne traîne pas sur les réseaux sociaux virtuels mais dans les bars (chacun sa marotte).

    Par contre, je peux dire que le mot « militant » signifie étymologiquement « militaire ». Qu’un militant est là pour faire la guerre, et qu’il n’y a rien de beau dans la guerre. Ce n’est que succession d’atrocités Que cela soit une guerre armée ou une guerre d’idées, il n’y a pas de place pour l’angélisme. Nous sommes nombreux à en avoir fait les frais.

    A mon avis, s’éloigner de tous les réseaux militants est l’une des meilleures choses à faire dans la vie pour éviter d’engranger plus d’anxiété face à un monde bien anxiogène.
    Et cela ne nous empêchera jamais de ne pas oeuvrer pour la diffusion de nouvelles idées, de nouveaux comportements. C’est juste que l’on arrête d’en faire un cheval de bataille en se parant de vertus (héritage du virilisme quand tu nous tiens…)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s